Le PCB

Un des principes des OpenAlarm Node est de pouvoir utiliser des cartes filles que l'on vient superposer les unes sur les autres avec le même principe que les shields d'Arduino ou la spécification Hats pour les Raspberry.
Nous avons donc un PCB pour la carte mère et des PCB pour chaque carte fille mais comme évoqué précédemment, un critère important est le cout et faire fabriquer plusieurs PCB, c'est onéreux. La plus petite taille de PCB disponible chez Seeedstudio étant de 5cm x 5cm, il y a de la place perdue (le PCB de la carte mère fait 19mm x 21mm), j'ai donc ajouté 3 cartes filles directement sur le PCB original, il ne reste plus qu'à découper (un coup de cutter et on casse proprement l'époxy).

Pour le prix d'un PCB, on se retrouve avec 4 PCB dont 2 utilisables comme des platines d'essais et une autre intégrant un chargeur de batterie LiPo.
Le PCB de la version 1.5.0 d'OpenAlarm Node

Les cartes filles

Pour ce premier batch d'OpenAlarm Node 1.5.0, j'ai donc inclut directement 2 cartes filles d'essai et 1 autre carte fille d'essai avec un chargeur LiPo à base de Max1555 qui chargera automatiquement la batterie lorsque le Node sera branché sur USB, un voyant permettant de voir si la charge à bien lieu.

Un OpenAlarm Node avec une carte fille proto sur laquelle on aperçoit un capteur infrarouge :
Carte fille Lipo pour OpenAlarm Node

Un OpenAlarm Node avec une carte fille LiPo :
Carte fille proto pour OpenAlarm Node

Programmation

Programmation du bootloader

Comme évoqué plus haut, les contacts de programmation du bootloader étant un peu trop petit sur la première version, ils ont été agrandi afin d'en faciliter l'utilisation.

Pad de programmation d'un OpenAlarm Node 1.5.0

Sur la première version des OpenAlarm Node, je soudais directement des fils sur le port de programmation afin d'envoyer le bootloader, c'était long, source de problèmes mais surtout, franchement pas pratique, j'ai donc fabriqué un outils parfait pour cette tâche :

Que peut-on faire avec une pince à linge en Inox et des pogopins (des pointes de contacts) ?
pince-a-linge-inox.png pogopin.png

On fait une pince de programmation très pratique !
Pince de programmation DIY Pince de programmation DIY

Programmation par USB

Le bootloader n'a besoin d'être programmé qu'une seule fois, par la suite, le programme est chargé directement par USB, comme pour l'ancienne version du PCB, j'utilise un port USB un peu particulier puisque ce dernier est directement sur le PCB, je ne suis pas rentré en détail dessus dans mes derniers articles, voici quelques informations à ce sujet.

Pour commencer, pourquoi ne pas mettre un port physique microUSB ?

  • Ça prend de la place, c'est épais
  • Ce n'est pas forcément plus solide
  • C'est toujours ça de moins à souder
  • Ça coute moins cher
  • Parce qu'on peut le faire !

Pour cela, il faut que votre PCB fasse 0.8mm d'épaisseur au maximum, vous aurez également à limer chaque côté du bord d'insertion sinon, vous aurez de mauvaises surprises...
Limage du connecteur USB avant insertion OpenAlarm Node en cours de programmation usb_1.jpg

Je n'ai pas eu de souci avec ce genre de connecteur, sauf un limage un peu trop léger du PCB, qui, lors de l'insertion à plié les contacts internes du connecteurs de la prise USB et l'a donc rendu inutilisable mais le connecteur PCB n'a absolument rien eu : PCB=1 / USB=0 ;).
Je maltraite pas mal les connecteurs et aucun n'a rompu (alors que sur les Funky v3, j'ai un connecteur standard USB qui s'est arraché) et ne montre de signe de faiblesse donc je pense que c'est une solution parfaitement utilisable...

La suite

Au niveau logiciel, beaucoup énormément d'évolutions aussi bien au niveau code embarqué que Python qui seront l'occasion d'un prochain article qui devrait sortir très prochainement...

Si vous êtes intéressé par OpenAlarm, si vous avez des conseils, si vous voulez participer, venez en discuter sur IRC, canal #madeinfr sur irc.freenode.net, vous pouvez également suivre les évolutions sur Twitter @hugokernel, un forum OpenAlarm est également disponible chez Madeinfr et enfin, tout ceci est sur GitHub / hugokernel / OpenAlarm.